Les arbres fruitiers

arbres fruitiers jardinerie

Les arbres fruitiers ont leur place dans tous les jardins.
Au printemps, leur floraison éblouissante ajoute le plaisir des yeux à la gourmandise.

Où planter vos arbres fruitiers ?

Ils aiment en général une exposition ensoleillée. Certains, d’origine méditerranéenne, sont à rentrer en hiver (les agrumes, par exemple).
Sur la plupart des arbres fruitiers, la pollinisation est croisée, c’est à dire qu’elle se produit d’un arbre à l’autre. Il faut donc souvent planter plusieurs fruitiers ensemble, c’est le cas des pommiers et des poiriers.

Quand planter vos arbres fruitiers ?

De préférence à l’automne ou au début de l’hiver, mais aussi en février et mars.
Comment planter vos arbres fruitiers ?
Réaliser un trou de 2 à 3 fois la grosseur du conteneur, incorporer du compost additionné de fumier ou de terreau spécial plantation, dans une proportion de 1/3 de votre terre.
Comblez et tassez la terre avec le pied, en prenant précaution de ne recouvrir les racines que de 1 à 2 cm, pas plus. Arroser copieusement, puis placer un tuteur.

Choix des variétés

Il faut savoir que tous les arbres fruitiers ont une abondance de variétés. Cela permet d’avoir des récoltes à des périodes différentes.
Les fruitiers s’utilisent de diverses façons dans le jardin :

  • pour constituer un verger ou bien accompagner un chemin, il seront plus ou moins alignés.
  • mélangés dans une haie variée, pour masquer ou au contraire décorer un endroit du jardin
  • en isolé, pour créer un ombrage
  • plantés en bac ; sachant qu’ils seront moins fructifères

Les cultures les plus faciles dans la région toulousaine sont :

  • les cerisiers : plus particulièrement les variétés bigarreau ‘Burlat’, ‘Sunburt ‘ variété autofertile
  • les pruniers : Mirabelle, Reine Claude dorée, Reine Claude violette.
  • les figuiers, nashis, kakis dans n’importe quelle variété
  • les abricotiers : Bergeron, Polonais, Tardif de Tarbes greffés sur prunier myrobolan
  • les vignes : Amendin, Cardin et Aladin résistantes aux maladies
  • les poiriers : William, Doyenne du comice
  • les pommiers Ariane, car résistante aux maladies, et toutes les variétés anciennes
  • les pêchers et nectarines : pêche de vigne, Morton

Préférez les variétés adaptées à notre région et résistantes aux maladies et n’hésitez pas à demander conseil auprès de nos spécialistes.

L’entretien des fruitiers

La taille est en général indispensable pour obtenir de bonnes récoltes. Elle doit se faire en général à l’automne ou en hiver en fonction des espèces.
Pour les cerisiers, abricotiers, pruniers, figuiers, nashis, il faut tailler les 3 premières années
de 1/3 à ½ de la pousse de l’année précédente et supprimer les branches intérieures.
Pour les pommiers et poiriers il faut également tailler tous les rameaux auxiliaires à 3 yeux.
Les fruitiers sont gourmands. Chaque hiver, apportez-leur un engrais riche en potasse et phosphore, de préférence organique.

Un traitement d’hiver est fortement conseillé :

  • brûlez toutes les feuilles mortes et les déchets de taille malades
  • pulvérisez une préparation de bouillie bordelaise en novembre, janvier et mars.
  • effectuez également un traitement d’hiver pour éliminer les larves et les œufs cachés.

ARBRES FRUITIERS notre conseil cliquez ici

Vigne

Vine vitis

La vigne participe à la vie des hommes depuis l’Antiquité. Le raisin et surtout le vin ont marqué les cultures, prenant une importance dans les religions, la littérature et la gastronomie.
Les traces les plus anciennes de vinification ont été trouvées en Iran dans des jarres vieilles de 7500 ans.
La France est reconnue à travers le monde notamment pour ses grands crus marquant presque chacune de ses régions …
La vigne est une plante sensuelle suggérant des ambiances ensoleillées, de fêtes, de familles et de vacances…Une grimpante à fort potentiel à accueillir d’urgence !

 

Belle et élégante aux quatre saisons

La vigne sait se faire remarquer au printemps avec son beau feuillage juvénile déclinant un camaïeu de verts tendres plus ou moins teintés de bronze. On assiste à de véritables jeux de lumière avec les rayons du soleil filtrant entre les feuilles et faisant briller les petites vrilles permettant l’accroche des nouvelles pousses.
Au fil des semaines, les feuilles prennent de l’épaisseur et une coloration vert soutenu, semblant protéger les futures grappes en formation dont les grains minuscules vert acide sont à peine visibles.
En automne, la vigne connaît son apogée. Les raisins arrivent à maturité se teintant d’or, d’ambre, d’améthyste, de marine…Ces petits bijoux se détachent bien sur le feuillage qui lui aussi a pris ses couleurs d’automne mêlant l’ocre, l’écarlate et le rouge.
En hiver, la vigne garde un certain attrait avec sa silhouette contournée et son écorce grisée toutes deux plus belles au fil des années.

Vigne

Des fruits santé

Quand on évoque la vigne à fruits, chacun a en mémoire la vigne d’un voisin ou d’une grand-mère offrant une multitude de petites grappes aux grains peu sucrés voire aigrelets qui finissaient dans l’estomac des oiseaux. Un mauvais choix de variété et des soins inadaptés, surtout concernant la taille, suffisent à expliquer pourquoi de nombreuses vignes de particuliers restent essentiellement décoratives.
Pourtant, obtenir, au bout de trois-quatre ans, un panier de raisins goûteux et sucrés est à la portée de tous. Avec une tonnelle de plusieurs pieds, la récolte peut même dépasser les 25 kgs transformant la cueillette en véritables « vendanges maison » !
Il est possible alors de profiter de fruits peu traités, voire pas du tout. Ces grains santé riches en vitamines et en antioxydants (polyphénols) sont appréciés des sportifs avec leurs sucres disponibles rapidement. Côté cuisine, ils se marient dans l’assiette de l’apéro au dessert. Pour profiter au mieux de leurs saveurs et de leurs arômes, cueillez-les le matin à la fraîche.

Vitis Boskoop Glory

Une vigne chez soi !

Belle, bonne et utile, la vigne peut s’inviter partout au jardin et même sur le balcon car elle accepte aisément d’être cultivée en pot.
L’apparition ces dernières années de variétés rustiques, productives et résistantes aux maladies permet de l’accueillir en appliquant les principes d’un jardinage respectueux de l’environnement. La vigne à raisins participe à l’idée d’un jardin nourricier et vivant ombrageant les coins repas, repos et détente de la famille tout en attirant une foule d’insectes utiles et d’oiseaux.