Paillage en été: pourquoi et comment ?…

Sur un sol nu (que l’on vient de travailler pour planter) le phénomène d’évaporation de l’eau de pluie ou d’arrosage, est trois fois plus important que sur un sol protégé par un paillis. Notez également qu’en été, lorsqu’il fait très chaud, les plantes ‘transpirent’ (ce qui entraîne une autre perte d’eau importante).

Le paillage permet d’absorber l’eau et maintenir l’humidité de votre sol.
C’est une bonne méthode pour réduire l’arrosage.

Le paillage permet aussi:

  • d’éviter le désherbage chimique
  • d’éviter le phénomène de battance (tassement de la terre)
  • de créer un lieu propice aux insectes utiles
  • d’améliorer la structure du sol
  • de conserver des fruits et légumes propres ( exemple paillage des fraisiers )

On distingue différents matériaux pour le paillage

  • les tontes séchées ou les feuilles mortes (économique)
  • les copeaux de bois ( de couleur naturelle ou bien colorés )
  • le lin,  la cosse de fèves de cacao ou le chanvre (qui conviennent mieux aux petits espaces abrités du vent)
  • l’écorce de pin (belle couleur de bois, mais qui grise avec le temps)
  • la pouzzolane (roche volcanique) ; paillis minéral particulièrement conseillé pour les plantes méditerranéennes qui aiment beaucoup la chaleur, car elle réchauffe la terre. C’est aussi le paillis qui résiste le mieux au temps.
  • le gravier (blanc ou rosé) décoratif mais ne retenant pas l’eau aussi bien que la pouzzolane qui elle, est poreuse.

Pensez à faire votre choix en fonction des végétaux, des jeux de couleurs que vous voulez faire et de la durée de protection recherchée.

[wdgpo_plusone]