La taille des arbres fruitiers

Pourquoi faut-il tailler vos arbres fruitiers ?

La raison principale de la taille des arbres fruitiers est l’obtention d’une production abondante et de bonne qualité.
L’action de tailler consiste à :

  • orienter les rameaux de façon à faciliter la cueillette
  • supprimer tout le bois mort
  • équilibrer le poids des fruits sur l’arbre

La taille de formation concerne la plupart des espèces fruitières ; elle consiste en une taille annuelle où les plus longues branches seront taillées d’un tiers à un demi les trois premières années.
Les rameaux des arbres fruitiers se développent vers le haut. Quand vous supprimez une partie d’une branche, c’est le bourgeon situé juste en dessous de la coupe qui se développera le plus.
Les coupes doivent être droites et nettes pour avoir une surface de cicatrisation minime et réduire l’entrée des possibles infections. Il faut couvrir les parties à vif avec du goudron de Norvège.

Quand faut-il les tailler ?

Les arbres à pépins (pommiers, poiriers…) : Ils forment leurs fruits sur les rameaux des années précédentes et sur les rameaux d’un an. La taille de formation se réalise pendant l’époque de repos hivernal, lorsque l’activité de sève est minimale, attention à ne pas tailler lorsqu’il gèle pour ne pas compromettre la cicatrisation. Taillez les longues branches de moitié ; si elles sont trop longues, arquez-les. Coupez les branches auxiliaires à trois yeux (qu’on appelle la taille trigemme ). Cette taille favorise grandement la fructification. N’arrachez pas les morceaux de petits rameaux productifs pendant la récolte, car ils produisent à nouveau des fruits l’année suivante. Après quelques années, un éclaircissement tous les dix ans sera nécessaire.
Les arbres à noyau forment leurs fruits sur les rameaux de l’année. Le bois qui a déjà donné des fruits est définitivement incapable de produire de nouveau. Ces arbres supportent très bien la taille pendant et après la récolte, durant l’été (on l’appelle ‘la taille en vert’).

Les différents types de taille fruitière :

La formation du houppier doit se situer à plus de20 cmdu ras du sol pour faciliter l’entretien et pour éviter les gelées. Le point de greffage ne doit ni être enterré, ni juste au ras du sol pour éviter l’humidité et l’attaque des mycoses.

Arbre sur tige ou de plein vent :

  • tige de1.30 mà2 m, au sommet de laquelle se développe une tête, formée en général en gobelet, pour que le centre reste bien aéré.

Fuseau :

  • tige centrale autour de laquelle divergent les branches principales

Gobelet :

  • centre dégagé, donnant à l’ensemble la forme d’un gobelet

Palmette :

  • cette forme d’arbre est utilisée pour être palissé contre les murs. Elle est très pratique quant au mode de récolte et aux traitements