Les chrysopes, amies du jardinier

Petit insecte aux ailes translucides, la ‘Demoiselle aux yeux d’or’ est le joli nom donné à la chrysope.
Beaucoup moins connue que la coccinelle, la chrysope est, elle aussi, un prédateur naturel des pucerons. Les proies favorites de la larve sont les pucerons, mais elle ne dédaigne pas pour autant quelques
aleurodes, araignées rouges, thrips ( ou œufs de noctuelles ou de cochenilles si ceux-ci se présentent ). Une larve de chrysopes consomme en moyenne 300 à 400 pucerons durant son développement. La
coccinelle, quant à elle, dévore près de 1 700 pucerons durant sa phase larvaire, puis 20 pucerons par jour une fois adulte.
La larve de chrysope garde un avantage, puisqu’elle s’active plus tôt en saison que la coccinelle, elle est un bon prédateur “préventif” pour retarder l’invasion des pucerons avant l’arrivée des coccinelles. Adulte, la chrysope se régale de nectar et assure la pollinisation des fleurs.

Comment accueillir les chrysopes dans votre jardin

Durant l’été, les chrysopes adultes se posent au sec, sur les arbres ou les herbes hautes, là où elles trouvent leur nourriture : nectar, pollen, miellat.
Leurs fleurs préférées sont : la bourrache, la capucine, l’aneth, la carotte sauvage, le fenouil. Elles aiment se reposer sur les feuilles des arbres et arbustes. Les haies fleuries, les zones laissées en friche et des
floraisons presque toute l’année attireront aussi les chrysopes dans votre jardin.
Les chrysopes passent l’hiver à l’état adulte. Elles trouvent refuge sous un tas de bois, d’herbes ou de feuilles sèches, dans les haies, les pommes de pin ainsi que dans les dépendances et abris de jardin.

Dans votre jardin, vous pouvez leur installer un abri adapté : une ‘Maison des insectes’ ; elles seront ainsi sur place pour pondre dès la sortie de l’hiver .Elles pondront leurs oeufs (jusqu’à 1 000 en un cycle) dès le
mois de février. 2 à 3 générations peuvent se succéder sur une saison.

abri pour chrysopes