Le rosier : une belle plante rustique

Pourquoi dit-on de la rose qu’elle est la reine des fleurs ?

Parce que c’est une fleur qui use de toutes les beautés par sa forme, ses couleurs et parfois son parfum délicat.
Le rosier est un arbuste facile à intégrer dans un jardin parce qu’il se plie à tous nos désirs et offre la garantie d’une belle floraison chaque année.
Il peut tout aussi bien décorer un massif ou un petit balcon ou encore habiller un mur.
En ce moment vous en trouverez en conteneurs, à fleurs simples ou doubles, d’une multitude de couleurs, vives ou alors très pâles, bicolores, pastel, le choix est infini. Certaines variétés de rosiers sont particulièrement parfumées et embaumeront votre jardin.
Côté jardinage : plantez votre rosier dans un sol bien drainé et à un endroit bien ensoleillé.
A la plantation, je vous conseille de mélanger à la terre un engrais organique pour favoriser la floraison.
Dans le langage des fleurs, la rose est le symbole de l’amour éternel, avec un message différent selon les couleurs :

  • le blanc pour un amour timide
  • le rose pour la tendresse
  • le rouge pour la passion

Quelque soit la variété que vous choisissez ; buisson, arbuste ou grimpant, un rosier apporte incontestablement une touche de charme dans n’importe quel jardin.

Phormium

SOBRES ET GRAPHIQUES, LES PHORMIUMS APPORTENT UNE TOUCHE D’EXOTISME ET DE MODERNITÉ AU JARDIN

A la fois antiseptique, condiment, cordage, le lin de Nouvelle Zélande, ou Phormium, a joué un grand rôle dans la culture et l’économie de ce pays. De nos jours, il est toujours utilisé par les Maoris pour la fabrication de leurs vanneries artisanales.

Le Phormium s’invite partout !

Le phormium est sur le podium des plantes en vogue ces dernières années. L’offre et la demande vont crescendo : cette vivace architecturale est sortie des massifs de bords de mer où on la croyait cantonnée. La gamme s’est enrichie, des travaux d’hybridation ont permis la naissance de variétés diversement colorées aux silhouettes plus compactes compatibles avec les espaces réduits. Cultivé en pot ou en bac, le phormium fait une entrée remarquée sur les balcons, les terrasses et dans les jardins citadins. C’est la ” plante chouchou, des paysagistes inspirés ! ”

Agapanthus Tom Thumb

Cette plante d’origine néozélandaise offre des atouts majeurs dans le décor végétal. Ils résident principalement dans la beauté de sa silhouette graphique et de son feuillage persistant. Attractif toute l’année, le phormium peut jouer les vedettes dans les compositions de la belle saison comme dans celles de l’automne et de l’hiver. Les plantes compagnes peuvent changer et même disparaître car le phormium sait assurer le spectacle en solo attirant le regard par l’élégance et l’originalité de ses longues lanières souples aux coloris surprenants allant du vert olive au noir métallisé en passant par des panachés de crème, de rouge ou d’orange de toute beauté.

Au bout de quelques années de culture, il nous offre un atout bonus et fleurit en été sous la forme de hautes hampes florales aux panicules rouge sombre ou jaune clair suivis de capsules décoratives.

Le phormium s’intègre avec bonheur aussi bien dans un décor contemporain épuré et minimaliste que dans des scènes aux accents plus naturels, mêlé aux graminées, ces autres favorites du jardinier moderne. Ses teintes chaleureuses et sa présence exotique s’accordent bien à la saison estivale où l’envie de voyage est présente dans tous les esprits.

Sous des airs exotiques trompeurs, le phormium est une plante qui se montre bien plus rustique qu’on ne le croit. Il suffit de choisir la variété adaptée et de respecter quelques règles lors de la plantation. Rapidement, il se passe d’entretien et pousse rapidement insensible aux maladies, aux parasites, à la pollution, aux courants d’air et à la canicule estivale.

Agapanthus

Vigne

Vine vitis

La vigne participe à la vie des hommes depuis l’Antiquité. Le raisin et surtout le vin ont marqué les cultures, prenant une importance dans les religions, la littérature et la gastronomie.
Les traces les plus anciennes de vinification ont été trouvées en Iran dans des jarres vieilles de 7500 ans.
La France est reconnue à travers le monde notamment pour ses grands crus marquant presque chacune de ses régions …
La vigne est une plante sensuelle suggérant des ambiances ensoleillées, de fêtes, de familles et de vacances…Une grimpante à fort potentiel à accueillir d’urgence !

 

Belle et élégante aux quatre saisons

La vigne sait se faire remarquer au printemps avec son beau feuillage juvénile déclinant un camaïeu de verts tendres plus ou moins teintés de bronze. On assiste à de véritables jeux de lumière avec les rayons du soleil filtrant entre les feuilles et faisant briller les petites vrilles permettant l’accroche des nouvelles pousses.
Au fil des semaines, les feuilles prennent de l’épaisseur et une coloration vert soutenu, semblant protéger les futures grappes en formation dont les grains minuscules vert acide sont à peine visibles.
En automne, la vigne connaît son apogée. Les raisins arrivent à maturité se teintant d’or, d’ambre, d’améthyste, de marine…Ces petits bijoux se détachent bien sur le feuillage qui lui aussi a pris ses couleurs d’automne mêlant l’ocre, l’écarlate et le rouge.
En hiver, la vigne garde un certain attrait avec sa silhouette contournée et son écorce grisée toutes deux plus belles au fil des années.

Vigne

Des fruits santé

Quand on évoque la vigne à fruits, chacun a en mémoire la vigne d’un voisin ou d’une grand-mère offrant une multitude de petites grappes aux grains peu sucrés voire aigrelets qui finissaient dans l’estomac des oiseaux. Un mauvais choix de variété et des soins inadaptés, surtout concernant la taille, suffisent à expliquer pourquoi de nombreuses vignes de particuliers restent essentiellement décoratives.
Pourtant, obtenir, au bout de trois-quatre ans, un panier de raisins goûteux et sucrés est à la portée de tous. Avec une tonnelle de plusieurs pieds, la récolte peut même dépasser les 25 kgs transformant la cueillette en véritables « vendanges maison » !
Il est possible alors de profiter de fruits peu traités, voire pas du tout. Ces grains santé riches en vitamines et en antioxydants (polyphénols) sont appréciés des sportifs avec leurs sucres disponibles rapidement. Côté cuisine, ils se marient dans l’assiette de l’apéro au dessert. Pour profiter au mieux de leurs saveurs et de leurs arômes, cueillez-les le matin à la fraîche.

Vitis Boskoop Glory

Une vigne chez soi !

Belle, bonne et utile, la vigne peut s’inviter partout au jardin et même sur le balcon car elle accepte aisément d’être cultivée en pot.
L’apparition ces dernières années de variétés rustiques, productives et résistantes aux maladies permet de l’accueillir en appliquant les principes d’un jardinage respectueux de l’environnement. La vigne à raisins participe à l’idée d’un jardin nourricier et vivant ombrageant les coins repas, repos et détente de la famille tout en attirant une foule d’insectes utiles et d’oiseaux.

Figuier

Grand amateur de figues, Louis XIV fit planter une figueraie de plus de 700 arbres au Potager du Roy. Déjà cultivé par les Sumériens, le figuier est souvent cité dans les récits bibliques et mythologiques.

Un arbre mythique

Un des plus beaux arbres

Le figuier est sans conteste un des plus beaux arbres fruitiers, avec son feuillage ample, découpé et vert brillant, qui se déploie tard au printemps et se teinte d’or avant de chuter en automne. Ses nombreux fruits mûrs sont tout aussi décoratifs lorsque le soleil les teinte de vert tendre, de jaune beurre, de pourpre, de violet ou de noir. Leur rondeur et leur souplesse sont un appel irrésistible à la gourmandise et leur chair sucrée, chaude et mielleuse se fait fine confiserie. Fruits de santé, fruits de sportifs, on aime les figues juste cueillies sur l’arbre, mais aussi en entrée et dans des plats ‘sucré-salé’, des confitures parfumées, ou simplement séchés pour ensoleiller les papilles en hiver.
On le croyait réservé au paysage méditerranéen, mais en réalité, avec l’engouement pour le jardin nourricier, et l’envie de combiner les plaisirs, le figuier trouve sa place dans toutes les régions.

Un figuier pour chacun

La passion de quelques professionnels a permis un large choix de variétés adaptées à tous les palais, les climats et les espaces. On peut même les cultiver en pot, prenant ses quartiers d’hiver à l’intérieur en région froide. Le figuier permet de créer des ambiances très diverses, invitant au voyage vers le sud ou plus loin encore… Un figuier ‘bonsaï’ peut créer la surprise sur un petit balcon offrant le contraste de ses grandes feuilles sur une silhouette miniature. Ce large feuillage est d’ailleurs très utile pour sa qualité d’ombrage qui sait se faire oublier en hiver quand la lumière est appréciée. Dans un décor réduit, l’arbre peut se montrer discret lorsqu’on l’utilise de manière originale, palissé contre un mur.

Peu exigeant

Si on ajoute à tout ça que le figuier est un arbre peu exigeant, jamais malade, demandant peu de soins, résistant à la sécheresse, renaissant de sa souche après un grand froid…et que sa grande longévité (près de 300 ans) va lui permettre d’accompagner la famille sur plusieurs générations, on peut dire que l’essayer, c’est l’adopter pour longtemps !